Sang pour sang moi…

15 novembre 2007

Mes rêves

Publié par angedechu dans Passion

Lorsque petite on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais souvent “je veux être la plus belle, la plus extraordinaire des mamans”!… curieuse réponse pour une petite fille. Le plus étrange, c’est qu’elle n’a pas tant évolué que ça! Mes objectifs n’ont guère changé. Mes rêves restent semblables. Mon vœu le plus cher n’est pas de travailler, de faire carrière, mais bel et bien de fonder une famille et d’être toujours présente pour mes enfants.

Aujourd’hui j’arrive à un âge où mes ambitions devraient être différentes. La société dans laquelle nous vivons nous pousse à avoir des projets professionnels et vouloir être une maman au foyer parait démodé et totalement inconcevable. Alors j’ai suivi les conseils de mes professeurs, j’ai passé mon bac L, je suis allée à la faculté pour suivre des cours de Lettres Modernes afin de devenir prof de français… Je possède soi-disant les capacités pour l’être, seulement je ne m’en donne pas les moyens, même si le domaine littéraire me plait, je ne pense pas que c’est ma voie.

Je me pose beaucoup de questions sur mon avenir. Je me rends compte que les cours sont certes intéressants mais ce n’est pas ma passion. Je suis littéralement prise de démotivation. Mais à ce propos, ai-je réellement une passion? Je ne suis pas convaincue d’avoir le gout pour quelque chose. Peut-être est-ce du à mon éducation, au caractère de ma maman… Je pense que c’est une bonne chose de s’intéresser aux valeurs morales et aux plaisirs simples de la vie. Cependant, cela devient frustrant lorsque je me retrouve face à des personnes parlant de leurs ambitions. Le moment le plus redoutable est lorsqu’on me pose la question “et toi? que veux-tu faire plus tard? as-tu des rêves?” Oui j’en ai, enfin je crois…

La seule chose dans laquelle je prends un réel plaisir c’est la danse. Seul problème, je n’en ai jamais fait et donc mes rêves de devenir prof de danse ou danseuse professionnelle tombent à l’eau. C’est horrible la sensation que je ressens lorsque j’aborde ce sujet là. Peu de personne me comprennent, peu de personnes sont au courant de cette passion qui brûle en moi. La danse pour moi c’est magique, je pourrai rester des journées entières à laisser exprimer mon corps sur de la musique, quelle soit classique, moderne, jazz, contemporaine ou hip-hop. C’est un domaine où je veux apprendre où je suis déterminée et motivée pour avancer, progresser.

Hélas, je n’en ai pas le temps, ni le courage d’en parler, de réaliser mes rêves. Pourtant, je sais que je peux réussir à faire quelque chose dans cette discipline. Pour l’instant, je me contente de partager cette passion avec mon papa, c’est d’ailleurs lui qui me la transmise… Chaque instant passé à danser me libère… je m’envole, me déconnecte de la réalité, je savoure ce moment intense, mes yeux dans ses yeux, nos pas glissant sur le sol au rythme de la musique… Une pure merveille.

J’espère un jour pouvoir me donner les moyens de réussir dans ce domaine, sans pour autant faire carrière mais simplement profiter et me consacrer à ce plaisir le plus souvent possible. Prendre des cours, bosser par plaisir puis peut-être trouver un compromis avec cette discipline pour travailler dans ce domaine même si ce n’est pas en tant que danseuse étoile… Au moins le temps de me consacrer à mes enfants, de profiter de ma jeunesse, de réaliser mes rêves qui me tiennent à cœur, qui sommeillent en moi et secrètement me font avancer…

 

 

ballerine11.jpg     ballerine1.jpg      ballerine2.jpg

14 novembre 2007

L’amitié

Publié par angedechu dans Divers

Ce sentiment si fort

Procure joie et réconfort

Il grandit chaque jour

Se différencie de l’amour

Les souvenirs se créent

Tant est à partager!

Il est bon de savoir

Que l’on peut trouver l’espoir

De voir s’approcher une main

Celle qui toujours soutient

Les liens sont permanents

Et résistent au temps

L’amitié n’a pas de prix

Se conjugue à l’infini

Elle est comme un fil d’or

Infime, précieux et fort

Les vrais amis sont rares

En ce qui concerne ma part

Peuvent se compter sur mes doigts

Tu fais partie d’eux « Vomita »

 

 

camlon5.jpg

14 novembre 2007

A 20 ans…

Publié par angedechu dans Executoire

J’ai bientôt 20 ans. L’âge de la jeunesse, de l’insouciance… le plus bel âge soi-disant.

Pour moi, il en est autrement. C’est plutôt l’âge des galères, des crises, des responsabilités… Une année qui s’annonce mal à vrai dire. Une année tant attendue et à présent tellement redoutée…

Je rencontre mes premières prises de têtes avec mes parents, les premiers choix de vie à faire (pas si bénins que ça!), les conséquences de mes actes à endosser…bref  pas vraiment la joie tout ça! Une nouvelle vie commence et j’ai peur de ne pas être à la hauteur, je crains de ne pas être prête. Je doute sur ma capacité à vivre avec mon nouveau chéri, je me sens incapable de le rendre heureux, d’assumer mes enfants, incapable de gérer mon foyer, d’être sur la même longueur d’onde qu’avec mon entourage…Incapable de me rendre heureuse tout simplement.

« J’ai 20 ans, ils disent que j’ai la vie devant moi, que le bonheur est là-bas, qu’avec le temps va tout s’en va…j’ai 20 ans, ils disent tu grandiras et tu verras, je vous le dis rien ne va, avec le temps tout va tout va mal ». (paroles d’Amel Bent et Diam’s)

Autant de craintes qui me font perdre peu à peu le goût à la vie, pourtant je poursuis ma route, fermant ma bouche et cela coûte que coûte.

« À 20 ans j’ai la force des vainqueurs et plus rien ne me fait peur car ils m’ont déjà crevé le cœur… »

Ce qui ne me tue pas me rend plus forte…

10 novembre 2007

Assommantes insomnies

Publié par angedechu dans Divers

Je ne tiens plus debout! Je tombe de fatigue et pourtant me voilà devant mon écran, il est 02h37… Je suis dans l’incapacité de trouver ce foutu sommeil. Je reste en éveil, attendant désespérément le marchand de sable… Mais je crois que je peux patienter encore pas mal de temps, je ne suis pas Pimprenelle moi, mais juste Aurore.

Les bâillements s’enchainent au rythme des minutes qui s’écoulent… Je garde mes petits yeux “grands fermés”! Je suis si fatiguée. Tout ça à cause des petits soucis de la vie quotidienne… (sans compter un gros antécédent du côté paternel). Petits petits, tout est relatif certes, mais bon. Comme si je ne cogitais pas suffisamment dans la journée, il faut que je fasse de même la nuit maintenant! C’est du beau ça. Non mais je vous jure! Moi je dis que trop de “cogito ergo sum” tue le “cogito ergo sum”!!!

Et voyant le temps défilé à vitesse grand V, je m’énerve et stress pour le peu qu’il me reste à dormir, et c’est ainsi que je dors de moins en moins! Sacré cercle vicieux… C’est une sorte de quête indéfinie, lorsque je pense atteindre mon objectif, je m’en approche pour le saisir et là il disparait de plus belle! Et ainsi de suite jusqu’à ce que le jour se lève, jusqu’à ce que la fatigue m’assomme ou plutôt m’achève.

J’ai bien pensé à compter les moutons mais ils vont trop vite pour moi! La seule solution qui s’offre à moi… vous raconter mes petits tracas!

 

 

reverie1920xthumb.jpg

9 novembre 2007

L’écriture

Publié par angedechu dans Executoire

Ecrire pour ne rien dire

Ou pour ne plus souffrir

Ecrire juste un mot

Et bien souvent mes maux

Ecrire pour m’ exprimer

Pour cesser de pleurer

Ecrire par plaisir

Parfois juste pour rire

Ecrire tout simplement

Pour évacuer ce que je ressens

Ecrire pour vivre

Mais surtout écrire pour survivre…

 

 

 

 

 

 

 

ecrireunmot1.jpg

12

siam |
Le Monde d'Un Ecrivain |
Le Chant de l'Ange Noir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Morganebib
| LE BLOG DE BEST SELLER ...
| JETBOOKS Critiques de livre...